Accueil / PUBLI / Rapports de missions / AFPS Rapport mission 1999 Seisme Quindio (Colombie)

AFPS Rapport mission 1999 Seisme Quindio (Colombie)

quindio_1
  • Date : 25 janvier 1999 à 13:19 - Heure locale (18:19 TU)
  • Localisation : Colombie, département de Quindío.
  • Lat. (4° 30' N) - Long. (75° 42' O)
  • Magnitude selon l’échelle de Richter : entre 6.0 et 6.2
  • Durée de l'évènement principal : 25 a 50 s
  • Origine et mécanisme sismotectonique : Décrochement latéral sénestre dans le système de failles intraplaque de Romeral
  • Profondeur du foyer : 15 km (± 5km)         
  • Surface de rupture : 15 x 10 km² à 200 km²
  • Mouvement co-sismique : 40 cm (moyenne) à 1 m (localement)

Mots clés : Colombie, système de Romeral, foyer superficiel, séisme intraplaque, glissements de terrain

Caractéristiques générales

Le séisme du 25 janvier 1999, appelé séisme du Quindío, séisme d’Armenia ou séisme de l’Axe Cafetier, est le séisme le plus meurtrier et destructeur de l’histoire de la Colombie.

Caractéristiques sismologiques

Il s’agit d’un séisme très superficiel, mais la complexité du système de Romeral n’a pas permis de déterminer le segment responsable. La zone frappée présente des effets de site prononcés : les sols sont constitués de cendres et de dépôts de sédiments volcaniques, ainsi que de remblais anthropiques peu consolidés et la topographie consiste en un système de vallées entaillées. Une accélération maximale de 0.57g est enregistrée dans la ville d’Armenia (à 2 km du plan de faille).

Conséquences structurales et géotechniques

L’intensité épicentrale MSK est estimée à VIII-IX. La faible profondeur du foyer a donné un spectre élevé pour les hautes fréquences : ce sont les bâtiments de faible hauteur qui sont les plus affectés. L’effondrement des installations critiques (caserne des pompiers, commissariat de police, hôtel de ville) entraîne des difficultés dans la gestion de crise. Bien que les maisons traditionnelles en bambou des quartiers pauvres ont subi de lourds dégâts, on peut noter le bon comportement d’un quartier avec des constructions en bambou pour lesquelles des règles de conception parasismique ont été considérées. Le séisme a rendu instables les talus qui ont par la suite donné lieu à des nombreux glissements lors des répliques et des fortes pluies.

Conséquences socio-économiques

Les pertes humaines se chiffrent à 1185 morts, 5300 blessés et environ 160000 sans-abri. Le séisme est suivi de désordres sociaux, activités criminelles et pillages, motivés en partie par la mauvaise gestion des ravitaillements après la crise. En frappant ledit Axe du Café, un important moteur économique, les pertes économiques sont élevées. Dans les régions affectées, 45% des habitants ont perdu leur emploi.

Dégâts caractéristiques

quindio_2
quindio_3
quindio_4

A télécharger

Le rapport (coordonné par Philippe Bisch)

Le résumé (rédigé par Jaime Abad)

Prix 23,00 €

Category: Rapport de missions

Épuisé