Accueil / ACTIVITES / Groupes de travail / GTs Actifs / GT « SHARE² »

GT « SHARE² »

Dans le cadre des futures évolutions de la carte du zonage sismique de la France, il semble intéressant et important que l’AFPS porte un avis sur les résultats du projet européen SHARE «Seismic hazard harmonization in Europe». 

Le groupe de travail nommé « SHARE² » a été créé pour répondre à ce besoin.

L’animation de ce groupe de travail a été confiée à Myriam BELVAUX. 

Depuis le 1er mai 2011, le territoire national est soumis à une nouvelle réglementation parasismique entérinée par deux décrets : le décret n°2010-1254 relatif à la prévention du risque sismique et le décret n°2010-1255 délimitant le nouveau zonage sismique de la France. Ce zonage a apporté des changements notoires par rapport à l’ancien en vigueur depuis 1991.

Dans le cadre des futures évolutions de la carte du zonage sismique de la France, il semble intéressant et important que l’AFPS porte un avis sur les résultats du projet européen SHARE «Seismic hazard harmonization in Europe». Financé au titre du 7ème PCRD de l'UE, le projet SHARE vient de dresser les premières cartes harmonisées de l'aléa sismique à l'échelle de la région euro-méditerranéenne. Cette cartographie fournit par exemple les niveaux d’accélération spectrale pour les périodes de retour 475 ans, 975 ans et 4975 ans, avec comme objectif à terme, de contribuer à la réévaluation des futures règles parasismiques européennes.

 

Dans ce contexte, le groupe de travail nommé « SHARE² » aura les objectifs suivants :

-           Identifier et expliciter les hypothèses et les méthodologies ayant prévalu pour l’élaboration de la carte d’aléa SHARE en particulier pour le territoire français ;

-           Analyser ces hypothèses et méthodologies ;

-           Confronter les résultats avec la carte d’aléa probabiliste à la base du zonage réglementaire, et avec d’autres évaluations d’aléa sismique en France, et commenter ces comparaisons au regard des hypothèses et méthodologies (quantifier et comparer l’impact des hypothèses sujettes à débats sur le résultat final) ;

-           Participer aux échanges avec les groupes nationaux des pays européens frontaliers.

L’étendue géographique de la cartographie SHARE étant limitée à l’Europe, les départements et collectivités d'outre-mer sont par défaut exclus de ces réflexions.

L’animation de ce groupe de travail a été confiée à Myriam BELVAUX.